CONSTRUCTION DES CHAMBRES DE COMMERCES DU SENEGAL DES NOUVELLES REGIONS

Au Service du Chargeur

CONSTRUCTION DES CHAMBRES DE COMMERCE

Le Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec) a dégainé une enveloppe de 150 millions de F Cfa pour la construction et l’équipement de la chambre de commerce de Sédhiou. L’objectif est de créer les conditions d’une émergence économique de la région via cette institution catalyseur des activités de rente. La pose de la première pierre à eu lieu la semaine dernière, en marge du conseil des ministres délocalisé à Sédhiou, sous l’autorité du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime.

Les travaux de construction de la nouvelle chambre de commerce de Sédhiou ont démarré la semaine dernière sur l’ancien site des abattoirs municipaux sis au quartier Kabeum. L’ouvrage est entièrement financé, jusqu’à l’équipement, à hauteur de 150 millions de F Cfa par le Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec) qui, par la même prend en charge la construction en même temps des chambres consulaires de quatre autres régions du pays. La pose de la première pierre a eu lieu mardi dernier 24 février par le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime. «Les chambres de commerce jouent un rôle extrêmement important dans notre tissu économique national. Aujourd’hui Sédhiou va disposer d’une chambre de commerce digne de ce nom et qui va assurer l’émergence économique de la région tel que souhaitée par le Chef de l’Etat Macky Sall», a dit Omar Guèye.

Interrogé sur sa présence sur les lieux plutôt que son collègue du Commerce, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime lève toute équivoque: «comme vous le savez, le Cosec est rattaché au ministère de la Pêche et de l’Economie maritime. Et, au-delà, le gouvernement travaille dans un élan de synergie qui converge vers la vision du chef de l’Etat».

Le directeur du Cosec, Abdoulaye Diop, par ailleurs maire de la ville de Sédhiou, indique qu’une chambre de commerce est la vitrine d’une région. «Cela est rendu possible grâce aux membres du Conseil d’administration du Cosec. Nous avons analysé la situation des chambres de commerce au niveau du Sénégal et il s’est trouvé que celles des trois nouvelles régions que sont Sédhiou, Kédougou et Kaffrine ne sont pas bien loties. Nous avons ensuite décidé de les appuyer à la construction ainsi que celle de deux autres régions. Cette institution est une vitrine dans l’économie de la région et c’est sans doute un tremplin à l’émergence de notre économie», a-t-il indiqué.

Tout à l’honneur de ce geste hautement magnifié, le Dr Moussa Souané, président de la chambre de commerce de Sédhiou, souligne que le tracé est fait pour eux de se mettre sur la voie de l’émergence. Rendez-vous dans huit mois pour la réception de ce fleuron catalyseur de l’économie locale du Pakao.